Accueil
J'ai participé
à un voyage

Réforme des retraites : quel effet sur l’emploi des seniors

Senior travail

Depuis mardi, les discussions reprennent au Ministère du Travail, avec en ligne de mire la question de la pénibilité et de la gestion de la fin de carrière.
En 15 ans, le taux d’emploi des seniors s’est amélioré, mais reste loin de nos voisins européens.

Le ministère du Travail va mener une concertation sur l’emploi des seniors, enjeu majeur annoncé de la réforme des retraites 2020.

Ce n’est peut-être pas le 1er sujet auquel on pense lorsqu’on traite de la réforme actuelle des retraites. Mais le sujet qui concerne l’emploi des seniors figurera – avec celui de la pénibilité – parmi les sujets principalement abordés cette semaine au ministère du Travail, où se patrons et syndicats rencontreront le Premier Ministre Edouard Philippe, accompagné de Muriel Pénicaud, Laurent Pietraszewski, Agnès Buzyn & Olivier Dussopt. Cette nouvelle rencontre marquera le lancement d’une concertation le thème des fins de carrières, sujet notamment soumis par FO depuis longtemps, comme réponse à la remarque récurrente de « travailler plus », prônée par l’exécutif.

Le projet de loi qui sortira, devrait intégré ces mesures, a priori sous forme d’amendements.

.

Le Rapport Bellon

Le Patron du Medef de son côté, estime que les entreprises n’en font pas suffisamment pour conserver leurs salariés en fin de carrière. D’ailleurs, le Premier Ministre a confié mi-septembre cette mission à Sophie Bellon et Jean-Manuel Soussan, et par Olivier Mériaux, ancien directeur général adjoint de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact).

Le texte, presque terminé, ne sera pas encore évoqué mardi, mais devrait alimenter les prochaines concertations.

Voici déjà quelques éléments importants à connaitre :
– sous l’effet mécanique des réformes des retraites, qui ont reculé l’âge légal de départ, le taux d’emploi des + de 50 ans s’est nettement amélioré : de 53,5 % en 2003, celui-ci est passé à 62,4 % mi-2019 d’après l’Insee (65,5 % pour l’ensemble de la population en âge de travailler).
– en revanche, celui-ci diminue drastiquement à l’approche de la cessation d’activité, dépassant à peine les 30 % pour les 60-64 ans, alors que la moyenne européenne est supérieur à 45 %.

0602527245973_web_tete.jpg
Groopiz.com / Photo : Getty Images

Idées reçues sur les Seniors

Si l’on analyse le taux d’activité de l’ensemble du marché du travail : « Le niveau du taux d’emploi des seniors en France ne peut donc être principalement imputé à l’existence d’un chômage plus élevé que chez nos voisins », concluait fin 2018 un rapport de France Stratégie.

Nous remarquons que les fins de carrière des plus âgés sont notablement concernées par les problématiques de la pénibilité (accrue en fin de carrière), les préjugés sur le rendement…
La remarque principale concerne surtout la discrimination à l’embauche, avec le cercle vicieux d’y rester longtemps si vous êtes depuis longtemps sans emploi.

Le Medef tente une amélioration des conditions en proposant d’augmenter les pensions.

L’Association nationale des DRH (ANDRH) s’est invitée au débat, imaginant la mise en place d’un index senior, à l’image de l’index égalité homme-femme.

Découvrir aussi le dossier spécial sur la réforme des retraites des Echos

GROOPIZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *